Forum20177'

La Parc paysager de Suwałki

spk

La Parc paysager de Suwałki est l’un des plus beaux coins de la Pologne. Les touristes étrangers et polonais sont attirés par le paysage glaciaire avec de nombreuses et diverses formes de sculptures de l’époque glacial recente (collines, remparts, moraines, vallées fluviales, rochers, lacs allunoviaire et glaciare). La visite du Parc paysager de Suwalki s’effectue par de nombreux sentiers de randonnée d’une longueur totale de plus de 74 km et des chemains éducatifs marqués («Vallée de Czarna Hańcza “, “Arbres et arbustes du parc manoir à Stara Hańcza”, “La colline du château”, “Lichens”, “Roches et minéraux du Parc paysager de Suwałki “,” Auprès des sources de Szeszupa »,« Autour du lac Jaczno. “En outre, autour du parc se trouvent des pistes cyclables « Autour du lac Hańcza » (Wokół jeziora Hańcza”), ,« Vers La colline du château » („Na Górę Zamkową”), « Vers la Montagne Cisowa» („Do Góry Cisowej”), « Par la vallée de Czarna Hańcza de Suwałki au Parc Paysager de Suwałki » („Doliną Czarnej Hańczy z Suwałk do Suwalskiego Parku Krajobrazowego). Dans le siège du Parc paysager de Suwałki à Malesowizna – Turtulu il y a le point acceuil touristique orienté sur la vente de publications au sujet de la nature et du tourisme, la location d’équipement touristique, offrant aussi aux touristes la place pour le foyer. Sur le terrain du Parc paysager de Suwałki vous trouverez des stations balnéaires à Sidorówka (lac Szurpiły ), Smolniki (lac Czarne) et Czarna Hańcza (lac Hańcza). Les touristes peuvent passer leur temps activement dans le Parc paysager de Suwalki et prendre des cours de plongée sous-marine dans Hańcza (Le lac polonais le plus profond) ou de l’équitation, de la pêche dans les lacs les plus purs, prendre part au rafting en canoë Szeszupa, essayer le parcours de cordes “La Forteresse Jaćwingów » En hiver, vous pouvez faire du ski au Mont Jesionowa, profiter des promenades en traîneau et bains dans le cuvier (hammam traditionnel). Il vaut la peine de goûter aux plats régionaux, d’excellents fromages de présure et miels de fermes biologiques. Les touristes peuvent profiter de la riche base de données de location, entre autres, à Błaskowizna, Bachanów, Mierkinie, Przełomka, Sidory, Smolniki, Szurpiły et Udziejek. Les plus grandes attractions touristiques du Parc paysager de Suwalki sont:

Hańcza, le lac le plus profond en Pologne et sur la pleine européenne (profondeur maximale – 106, 5 m, 38,7 m mer., 120,4 millions de m3 de volume, surface 305 ha, la longueur de la côte de 11 750 m). Les eaux du lac remplissent des cavités profondes post glaciaires. La plage, couverte de vaste rochers garde son caractère unique. L’accumulation de rochers a été formée lors de la fonte des glaçons morts restant dans les cavités du lac. Le plus grand des blocs – le borne (plus de 11 mètres de circonférence) – un monument de la nature, se trouve sur la rive est du réservoir. Le fond du lac est caractérisé par de fortes pentes. Les côtes rocheuses de Hańcza sont presque totalement dépourvues de végétation de rivage. La végétation submergée crée des vastes prairies sous-marines, qui comprennent les espèces végétales typiques de l’eau propre, claire et profonde (chara : vulgaris, aspera et tomantosa – chara de montagne présente, dans les basses terres uniquement dans le lac Hańcza). La faune d’invertébrés du lac Hańcza est remarquable, et particulièrement rare dans les lacs polonais est le groupe de crustacés – stenotermique (aérobie), entre autres Pallasea guadrispinosa – crustacés amphipodes (relique glaciaire), Eurytemora gracilis – copépode – une espèce ne vivant en Pologne que dans le lac Hańcza (caractéristique des fleuves sibériens.) Parmi les poissons ceux qui méritent l’attention particulière sont : le corégone, le grand corégone, l’éperlan, l’anguille, le brochet et raretés telles que la truite de lac réintroduite, le chabot – une espèce vivant seulement à Hańcza pas présente dans les lacs de pleine. À cause de la nature unique du lac en 1963 la réserve du paysage de l’eau « Lac Hańcza » a été créée.

Vallée de Czarna Hańcza. Czarna Hańcza est le plus grand fleuve de Suwalki. Il commence dans la zone preservée du parc, près du village de Okliny. En tant qu’un petit ruisseau elle tombe, à Stara Hańcza, dans le lac Hańcza, qu’il laisse à Bachanów, comme un flux astucieux avec une chutte importante (24 m sur une distance de 1,3 km), en bruissant fortement parmi les nombreux rochers dans le lit de la rivière. Sur la distance de Bachanów à Turtul, la vallée de la rivière est étroite, moins de 250 mètres de large et plus de 30 mètres de profondeur. Au milieu de la vallée s’étend sur l’épisode de 3 km, 13 collines allongées. C’est le rempart de Turtul – un bel exemple d’esker en Pologne! L’esker est la colline sur laquelle s’érigent les bureaux du Parc paysager de Suwałki, les deux autres eskers sont des îles de la lagune. Après Bachanów, Czarna Hańcza ralentit son cours, et près de Turtul il se transforme en étang de Turtul. Au-dessous de Turtul le lit étroit de la rivière change en vallée de la rivière large de 1 km, plantée d’une boisée riveraine, dans laquelle Czarna Hańcza serpente. Nous pouvons admirer la rivière et sa vallée, en se promenant le long du chemin éducatif “Vallée de Czarna Hańcza .”
L’ensemble des rochers Bachanowo sur Czarna Hańcza – réserve naturelle, située au sud du lac Hańcza de la vallée de Czarna Hańcza est un morceau de prairie avec une superficie de 0,98 hectares, couverte de beaucoup de rochers, dont le nombre est estimé à environ 10.000 unités, avec une circonférence de 0,5 à 8 mètres. Les rochers sont situés sur quatre terrasses: Czarna Hancza au fond de la vallée, sur la terrasse (10 m au-dessus de la surface de l’eau dans la rivière), sur la surface d’un glacier (25 m au-dessus de la nappe phréatique). Transportés par le glaciaires scandinaves, les rochers ont été exposés à la suite de la dilution par l’eau glacier et le fluvial glaciaire de l’esker de Bachanów légèrement plus âgé de celui de Turtul. À la suite de la dilution du rempart toutes les fractions les plus fines (argile, poussière, sable, gravier, cailloux) ont été rincées et déplacé plus bas avec le débit d’eau. Seul les rochers sont restés intactes comme le plus difficile à transporter. Pour la protection du paysage glaciaire relique, un petit morceau de prairie a été protégé comme une réserve de la nature (1972).

Montagne de Cisów – ” Fujiyama de Suwałki ”

Le montecule de forme conique régulière, appelé «Fujiyama de Suwałki » “Góra Gulbieniszkowska” ou “Góra Sypana,” dont le nom la légende populaire lie avec le lac Kopane. Selon cette légende, la montagne a été faite artificiellement du sol à l’endroit où il y a maintenant un lac. Le nom de montagne Cisowa lui a été donné apparemment grâce a un puissante if poussant au sommet. Géologiquement, la montagne d’une hauteur de 256 m au dessus du niveau de la mer, est une moraine frontale d’une forme régulière. Elle constitue un excellent point d’observation sur le parc d’où s’étend un vaste panorama sur la cavité de Szeszupa, dont le fond est recouvert de lacs, prairies, tourbières et les collines, en créant un paysage unique.
Wodziłki – village des Vieux-croyants

Le village Wodziłki a été fondé par les Russes en 1788 qui sont arrivés à la recherche d’un refuge contre la persécution dans leur pays d’origine. Ils étaient des réfugiés réligieux, forcés de quitter la Russie après la réforme des livres liturgiques et les rites de l’église orthodoxe, menée au XVIIe siècle par le patriarche russe Nikon. Une partie du clergé et des fidèles n’a pas accepté les changements, qui ont abouti à la scission de l’Église orthodoxe. Ceux qui étaient fidèles à l’ancienne liturgie et la tradition, ont été appelés Vieux-croyants Philippones, raskolniks (Raskol – division russe). Des Vieux-croyants, avec leur réligion, la culture et les coutumes nous ont amenés un morceau de la vieille Russie. En règle générale, ils se sont engagés à cultiver la terre, mais la principale source de leur subsistance était le travail du bois, la menuiserie et la charpenterie. À Wodziłki il y a encore quelques maisons en bois, des dépendances et des bains de vapeur. Molenna – le temple en 1921 est aussi une contruction de bois. La langue entendue encore dans les villages est le dialecte de la langue russe.C’est la Russie qui a fait connaître une habitude de se baigner dans le bain de vapeur appelé le cuvier. À Wodziłki on peut prendre un bain dans le soi-disant cuvier noir. La construction d’un tel bain, à la différence du cuvier blanc, n’a pas de cheminée et la fumée est évacuée hors du four à travers les fenêtres et les portes. Ils sont situés habituellement à côté d’un étang ou d’une rivière, où on immerge des corps en utilisant un bain de vapeur chaude. Les croyants d’aujourd’hui, en dépit des processus d’assimilation, ont conservé la plupart de la tradition d’origine de l’attachement aux rituels et les modes de vie. Les jeunes, cependant, se rasent le plus souvent leurs barbes, boivent de l’alcool, fument des cigarettes, se marient avec des infidèles. La population de Wodziłki d’avant-guerre comptait une centaine de familles, aujourd’hui il n’y en reste que cinq. Un chemin éducatif “Auprès des sources de Szeszupa » mène par Wodziłki.
Smolniki avec le panorama Smolnicka

Jusqu’au milieu du XVIe siècle les terrains de Smolniki et les régions avoisinantes étaient plantés des Forêts Vierges – Merecka. Le début de l’installation permanente ici des temps de la reine Bona (1549) a été donné par des goudronneurs, fabricant à la base du bois exploité dans cette partie de la forêt, du goudron. Quelques maisons des goudronneurs ont donné lieu au village, appartenant au staroste de Wiżajny. Il était aussi le propriétaire de petits villages de Jaczno et Kojle. Par le privilège du 20 mai 1659, du roi Jean-Casimir le village Smolniki a été donné au pasteur de Wiżajny. Une paroisse distincte a cependant été établie ici, en 1919. Actuellement, elle contient 21 villages habités par près de 1000 fidèles. Une trace intéressante du passé à Solniki est un vieux cimetière avec une chapelle en bois de la fin du XVIIIe siècle, actuellement restaurée. L’église située sur la colline avec l’architecture moderne remplace, de plus de 30 ans, l’ancienne église du vieux bois, deja brûlée. Actuellement Smolniki est un village de valeurs de station d’été exceptionnelles . Le village est aussi un portail touristique de la partie nord du parc. Le rocher situé au carrefour, commémore la nomination du parc et la prise en patronage par la bannière de Suwałki de l’Association des scouts polonais. En étant à Smolniki il ne faut pas oblier deux points d’observation: sur la “perle du Parc – lacs Jaczno et “U Pana Tadeusza”, (Chez Monsieur Tadeusz) qui offre l’une des meilleures vues sur de la région de Suwałki sur les lac de Kleszczów aux noms exotiques: Purwin, Kojle et Perty. Le chemin éducatif “Autour du lac Jaczno”mène par le village.

Complexe archéologique sur la Montagne du château

La Montage du château (228,1 m) à Szurpiły est l’un des sites archéologiques les plus pittoresques de la Pologne. La colline entourée par des eaux de quatre lacs est très pittoresque, et surtout très bien située en matière de défense. La forification et les les hameaux associés sont situés dans le cœur de Jaćwieża (Sudowia) – le sol d’une des onze tribus prussiennes. Les anciennes terres de Yotvingians (Jaćwingów) incluaient à part la région de Suwalki d’aujourd’hui, également la partie présente sud-ouest du nord de la Lituanie et de la Biélorussie. Les Yotvingians ont apparus aux alentours de Szurpiły probablement au IXe siècle. Sur la colline du château se trouvait une ville majestueuse, entourée par une double ligne des remparts, avec la cuve supplémentaire au milieu des flancs. Un certain nombre d’autres travaux de construction à grande échelle y ont été également effectués. Le plus spectaculaire est celui de la transformation du gorge reliant le lac Tchliczysko avec le Golfe Jodel du lac Szurpiły. La gorge a été améliorée pour former le canal reliant les deux lacs. Cela a permis de contrôler l’écoulement de l’eau entre les réservoirs. Le niveau actuel de la différence de leur miroirs dépasse 3 mètres. Au-dessus de la gorge a été construit un pont reliant la ville avec la plus grande des colonies. Les fortifications ont été completées par deux chaussées reliant l’île Pustelnia (Ermitage) avec Trzecie Pole (Troisieme Champs) et la rive nord du lac, ce qui permettait l’empilage des eaux autour de la colline du château. L’ensemble de l’établissement a été entouré de remparts et système de tours de guet. Le château pendant cette période n’était pas habitable, il servait principalement comme un lieu de refuge au cas des menaces militaires. La vie quotidienne se passait dans les hameaux environnants.

Centre régional de sport et loisirs “Szelment”

C’est le centre professionnel de sports d’hiver le plus grand dans le nord de la Pologne, avec cinq pistes de ski de difficulté variable. Une des pistes possède une goulotte naturelle idéale pour le snowboard. Les pentes sont artificiellement enneigées, damées et éclairés, permettant une conduite sécuritaire après la tombée de la nuit. Les skieurs peuvent profiter de 4 ascenseurs d’une longueur de 300-400 m et un autre pour les enfants (100 m de longueur). En parallèle avec le développement le centre enrichit l’offre d’hébergement de l’été. Nous y retrouverons la zone de miniolf d’une superficie de 3000 m carré de 18 trous et la location d’équipement (bâtons et balles de golf). La grande attraction est le parc corde escalade avec cinq itinéraires de différents niveaux de difficulté et le téléski nautique avec une longueur de 1500 m y compris une plage moderne sur un rivage de cent mètres et un ascenseur pour les personnes handicapées.